• Obtenir une version PDF des pages de la rubrique

De l'aménagement des espaces à leur exploitation

 

Avant toute chose, les travaux de réhabilitation visant à aménager un lieu d’exposition devront en particulier garantir pour l’avenir de bonnes conditions d’exploitation et de maintenance. La fréquentation régulière par un public nombreux s’accompagne en effet très vite d’une sorte d’érosion de l’équipement que l’on avait généralement sous-estimée lors de la conception. Dans l’enthousiasme de la création de toute nouvelle structure on tend généralement à négliger le réalisme à long terme.

Pierre Ardouvin_La Foule_Frac Alsace, 2009_Photo : JB DornerDans le cas des salles d’exposition, le renouvellement fréquent des présentations, la mise en œuvre d’expositions temporaires sont des facteurs d’accélération du vieillissement des revêtements de sols, de murs, comme des appareils d’éclairage ou des dispositifs d’accrochage.
De plus, les budgets de fonctionnement étant rarement confortables pour ce type d’équipement, on hésite à leurs faire subir de trop fréquents travaux de remise en état. Pour ces raisons, auxquelles s’ajoute le contrôle climatique que réclament la conservation des œuvres et le confort des visiteurs, il importe de soigner particulièrement l’isolation thermique du bâtiment que l’on construit ou que l’on réhabilite. Le choix d’un système de chauffage souple et économique n’en sera que facilité. Le choix des matériaux de revêtement, ainsi que celui des divers mobiliers et équipements, sera également déterminé par les conditions d’entretien et la résistance à l’usure.
 
 
 
/// Légende et crédit : Pierre Ardouvin, La Foule, Frac Alsace, 2009, photographie © Jean-Baptiste Dorner